RETOUR SAMEDI

Alessandro Bombonati

Premier prix de clarinette, obtenu à l’unanimité du jury en 1986 au Conservatoire de Musique de Parme, Alessandro Bombonati complète ses études musicales à Milan au Conservatoire «Giuseppe Verdi», où il obtient le Prix de Composition en 1993 dans la classe de Bruno Zanolini et le Prix de Direction d’Orchestre en 1994 avec Daniele Gatti et Adriano Martinolli.

Il se perfectionne dans la direction orchestrale avec Daniele Gatti à l’Académie Nationale Ste Cécile de Rome, où il est invité en qualité de Chef d’Orchestre lors des saisons musicales en 1997 et 1998.

Il enseigne ensuite la pratique et l’interprétation orchestrale aux Conservatoires de Musique de Sassari et de Ravenne ainsi que la musique d’ensemble pour instruments à vents  au Conservatoire de Cagliari.

Il est titulaire depuis 2006 de la chaire de musique d’ensemble au Conservatoire «Giuseppe Verdi» de Milan.

Invité à plusieurs reprises à diriger l’Orchestre Symphonique  de San Remo depuis 1990, il dirige également de nombreux autres orchestres de chambre parmi lesquels l’Orchestre Stradivarius, l’Orchestre Vivaldi, le Quaterttone, l’Orchestre de Chambre de Vienne, l’Orchestre classique de Milan, les orchestres philarmoniques du Théâtre Communal de Bologne et différents orchestres symphoniques comme l’Orchestre «Verdi» de Milan, l’Orchestre des «après-midi musicaux» de Milan, l’Orchestre Régional de Toscane, l’Orchestre Symphonique Communal de Cagliari, l’Orchestre de l’Académie Nationale Ste Cécile de Rome, l’Orchestre International d’Italie et l’Orchestre National de France.

Il collabore ainsi avec de nombreux solistes de grande renommée parmi lesquels Eva Mei, Ramin Bahrami, Gyorgy Sandor et Boris Petrushansky.

Il participe aussi à la production de nombreuses œuvres lyriques nouvelles comme «Macbeth» en 2008 à Dresde, «Aïda» en 2008-2009 à Munich et au Metropolitan  Opéra de New York, «Falstaff» en 2009 au théâtre des Champs Elysées à Paris, «Elektra» en 2010 et «Bohème» en 2012 à Salsbourg où il assure les fonctions de Directeur musical de la scène, travaillant avec des chanteurs de renommée internationale comme Anne Catherine Antonacci, Anna Netrebko, Piotr Beczala, Massimo Cavaletti, Carlo Guelfi, Dolora Zajick, Waltraud Meier, René Pape et Johann Botha.

En 2011, il entame une collaboration étroite avec l’Orchestre National de France puis, en 2012, il est invité lors de la saison symphonique de Radio France à diriger en première mondiale la dernière composition de A. Markeas «le retour du loup».

En 2016, il est chef invité de l’Orchestre Symphonique du Conservatoire de la Suisse italienne, lors du concert d’inauguration de la saison 2016-2017.

Depuis 2017, il se lance dans une intense activité de révision et de transcription en publiant pour Da Vinci Editions, ses arrangements pour ensembles d’instruments à vents de l’ensemble des Symphonies de Beethoven et en 2018, il entreprend la révision critique de la suite Zirkus d’Emmanuel Severino pour les éditions Curci, en collaboration avec les éditions Mimesis.

La même année, il interprète Les Variations Symphoniques de César Franck avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg sous la direction de Jan Latham Koenig,

En 2000, il forme un quatuor à cordes avec piano, le Quatuor Matisse, qui remporte le premier prix du Forum de Normandie.

Il bénéficie également des conseils de grands pianistes comme Bernard Ringeissen, Jean Marc Luisada, Idil Biret.

En 2002, il passe quatre mois à l’Université de musique de Vienne pour approfondir le répertoire pianistique des grands maîtres autrichiens dans le cadre du programme Socrates/Erasmus de l’Union européenne.

Après avoir obtenu au Conservatoire de Paris son diplôme de formation supérieure en juin 2003, il entre sur concours à l’Université de musique de Vienne dans la classe de Martin Hugues. En septembre 2004, il intègre le cycle de perfectionnement au Conservatoire National Supérieur de Paris auprès de Theodor Paraskivesco.

Il obtient une bourse de la Fondation Meyer pour le développement culturel et artistique pour l’année 2004/05.

En septembre 2005, il obtient un 2ème prix au Concours International de Piano de Santorin ainsi qu'un prix pour la meilleure interprétation d’une sonate de Beethoven. Depuis il partage sa carrière de pianiste entre les récitals solo, les concerts de musique de chambre ou encore en soliste avec orchestre.

Olivier a ajouté une nouvelle corde à son arc, puisqu'en découvrant la direction d'orchestre il a été amené à diriger de nombreux opéras tels que La Traviata, Aida, Macbeth, Carmen, Les Pêcheurs de Perles, La Princesse Jaune ou encore La Cavalleria Rusticana dans le cadre du festival Les Nuits Lyriques Bastiaises.

Il a prit la direction du chœur versaillais La Lyriade en septembre 2011, et est également depuis janvier 2012 professeur au conservatoire Georges Bizet, dans le 20ème arrondissement de Paris. Le dernier projet en cours est l’enregistrement en concert des 32 sonates de L.v. Beethoven.