JEUNESSES MUSICALES DE MÉDITERRANÉE

Pòpuli è mùsiche di u Mediterraniu

LE MOT DU PRÉSIDENT

Voilà plus de vingt ans - c’était en novembre 1998 - étaient lancées les Rencontres Musicales de Méditerranée. Un concept novateur, qui allait prendre chaque année davantage une ampleur jamais observée jusqu’alors en Corse. Autour de Guy Dongradi, nous étions quelques passionnés de musiques - au pluriel - décidés à allier jeunesse et découverte de l’art, musiques et fraternité, rencontres et Méditerranée. Après quelque vingt-trois années d’existence, force est de constater que ce concept tient toujours ses promesses et que de tous les rivages de la Méditerranée continuent de se presser à Bastia et dans toute la Corse, groupes de musique traditionnelle et orchestres classiques, voix venues de l’autre rive et instruments, interprètes intimes de l’âme des  peuples qu’ils représentent.

Mais quel est le secret d’une si belle réussite ?

Peut-être d’abord, et avant tout, est-ce ce lien permanent tissé tout au long de ces années et sans cesse enrichi avec nos invités : relations suivies, amitiés cultivées, désir de présenter ce que les musiques ont de plus beau à nous offrir, la voix de l’âme humaine !

Tout au long des mois qui précèdent la deuxième semaine de novembre - la semaine où se déroulent les Rencontres - l’équipe des organisateurs tisse sa trame afin de s’assurer la présence des meilleurs musiciens : ensembles de musique traditionnelle, élèves de cycle terminal des grands conservatoires et instituts d’Etat, groupes de musique corse. Notre équipe peut compter, en outre, sur la présence de chefs d’orchestre reconnus, d’orchestrateurs et arrangeurs de talent, de chanteurs et de musiciens locaux tant classiques que traditionnels ainsi que sur ses nombreux et si dévoués bénévoles. Tous apportent  leur précieux concours avec enthousiasme et grande disponibilité.

La semaine des Rencontres voit tout d’abord les divers groupes invités - une dizaine - irriguer la Corse entière pour présenter des spectacles tant dans le cadre scolaire qu’à l’occasion de concerts grand public. Là, pédagogie rime avec découverte et chaque soirée permet également aux groupes corses invités de se produire en première partie du spectacle.

Mais le point culminant de ces Rencontres est constitué par la soirée de gala qui clôt les festivités de la semaine, le samedi soir, au théâtre municipal de Bastia.

En première partie, les ensembles invités et les groupes corses donnent aux spectateurs une idée de leur talent et un aperçu de l’expression authentique de leur art.

En seconde partie, tous les musiciens, réunis en orchestre symphonique, interprètent une pièce du répertoire. Puis, pour exprimer on ne peut mieux la communion que les artistes ont vécue tout au long de la semaine, l’ensemble des musiciens - instrumentistes et chanteurs - interprètent le chant final: le chant corse, déjà créé, ou composé pour l’occasion et qui met à l’honneur la Corse que nous aimons, qui prône la fraternité, qui accueille l’autre, qui efface les frontières de l’indifférence.

Sculptée par son auteur, irisée par son compositeur, ciselée par l’orchestrateur, sublimée par le chef d’orchestre, exprimée dans la ferveur par la magie de la centaine de musiciens réunis pour l’occasion, cette composition atteint parfaitement son but: le public debout réclame le bis et se promet d’être là l’année suivante.

Oui ! cette fois encore, le pari des Rencontres Musicales de Méditerranée a bien été tenu !

Georges de Zerbi

Président des JMM